Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 23/01/18) *** / SORTIES : ♠ Billet général => Avril / ♠ Bragelonne => Avril  / ♠ Chat Noir 2018 / ♠ J'ai lu => Avril / ♠ Milady => Avril

Mes derniers avis

      

jeudi 5 avril 2018

Le goût sucré des souvenirs de Beate Teresa Hanika

Auteur : Beate Teresa Hanika
Titre VO : Das Marillenmädchen
Traduction : Rose Labourie
Genre : Roman
Edition : Les escales
Parution : le 15 février 2018
Pages : 262 pages
Prix : 19.90 euros

*Commander sur amazon : Le goût sucré des souvenirs*


Elisabetta Shapiro, 80 ans, vit seule dans sa maison familiale au coeur de Vienne. De son enfance, elle a conservé des dizaines de pots de confiture d'abricot, tous confectionnés avec sa mère. Véritable madeleine de Proust, la confiture sucrée la replonge immanquablement dans son passé de jeune fille juive dans la Vienne nazie. Quand Pola, une jeune danseuse, emménage chez la vieille dame, ses habitudes sont chamboulées. D'autant plus que Pola lutte, elle aussi, contre ses propres démons.

Outre le titre fort accrocheur, j'aimais aussi beaucoup ce que dégageait la couverture et le résumé a eu fini de me tenter. Malheureusement, je suis complètement passée à côté de ce roman.


Si j'avais un conseil à vous donner concernant ce roman, ça serait de le lire à tête reposée. Plongé dans les souvenirs de deux personnages (partie de l'histoire qui représente pas moins de 90% de la totalité du récit), le lecteur sera sans cesse baladé d'un fait à un autre, d'une époque à une autre. C'est surtout le cas avec Elisabetta, la vieille dame qu'on va suivre, qui notamment au gré de pots de confitures ouverts, mais pas que, va se retrouver assaillie par son passé marqué par de nombreuses épreuves. Avec Pola, le fil des événements qui se déroule est moins chaotique. Il faut suivre et rester concentré pendant sa lecture, c'est pour cela qu'il vaut mieux le lire dans un environnement propice, qui vous permettra d'en apprécier et d'en comprendre pleinement les ressors.

Pour ma part, malgré une lecture faite à tête reposée et au calme, j'ai souvent eu du mal à suivre l'histoire. Ce n'est pas tant pour les faits racontés que j'ai eu des soucis, c'est davantage du côté des personnages qui nous contaient ces derniers. Aucun vrai repère ne permettait de différencier les chapitres consacrés à l'une ou l'autre et régulièrement au début de l'un je me retrouvais en pleine confusion. Même si ça finissait par se tasser, rapidement ou non, je n'ai pas aimé ce sentiment de flou presque constant qui se présentait à moi. Parmi les souvenirs qui défilent, je suis parvenue à m'y retrouver même si la façon de faire de l'auteure n'aura pas remporté mon adhésion. Dans un même chapitre il arrivait que les souvenirs se mêlent, qu'ils soient plusieurs, et qu'on change d'époque à plusieurs reprises. Même si ça a été, vraiment parfois j'aurais aimé que mes repères soient plus stables. En plus, la fausse bonne idée de l'auteure pour les personnes qui comme moi ont du mal avec les prénoms, c'est que plusieurs personnages portent le même. Comment vous dire que ma lecture ne fut pas toujours aisée.

Globalement je n'ai pas été séduite par la façon dont l'auteure avait composé son récit. Le passé, les souvenirs des deux femmes qui partagent avec nous des moments marquants de leur vie, sont nombreux et le présent représente une part trop infime du roman. Cela m'a gêné. Je n'ai pas ressenti, ni constaté la relation changeante d'Elisabetta et Pola, leur rapprochement. Pour moi, cela est bien trop subtil, cela passe inaperçu. Pour vous dire, si ce n'était pas noté dans le résumé, je ne pense pas que j'aurais noté ce point. D'ailleurs le résumé en dit beaucoup et s'il m'a permis de comprendre certaines choses, que j'ai eu du mal à saisir pendant ma lecture, je reconnais qu'il en dit trop.

Sincèrement et je l'avoue sans honte, mais en plus d'avoir été perdue pendant ma lecture, je ne pense pas avoir tout compris. Il y a beaucoup de non-dits, de choses qu'on doit comprendre sans que l'auteure mette des mots clairs dessus. Quand je dis ça, je pense à Elisabetta et à ses sœurs, ce qui se passe entre elles, dans le présent m'a laissé de marbre, au contraire des faits passés, qui m'ont paru plaisants. Il y a aussi beaucoup d'éléments propres au présent qui sont dans ce cas, qui sont pleins de non-dits. Cette partie du roman manque clairement de présence, de détails et de liants. J'attendais vraiment autre chose de ce livre, qui m'aura laissé sur le bord d'une route.
 

Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.